samedi 31 août 2013

bilan de la frequentation touristique en France :

On peut faire dire ce que l'on veut aux statistiques, tout et son contraire. je ne donnerai pas de chiffres mais rappellerai juste que la situation se dégrade d'année en année, hormis quelque secteurs très pointus.

Les journalistes, spécialisés ou généralistes, vont nous expliquer que aout va compenser le triste juillet, que septembre est meilleur que prévu, etc... 

LE PROBLEME des approximations est qu'à chaque fois on prend un chiffre, soit le C.A., soit le taux d'occupation, soit le nombre de touristes.

Mais qui nous donne l'évolution du REVPAR, qui nous donne l'évolution des marges, la baisse des prix due à la concurrence reliée à la guerre des prix d'une vague de réservations de plus en plus en "dernière minute" et donc discountée? Qui tient compte des commissions inflationnistes pour les OTA, du coûts que représentes un bon site internet, son animation et le community management? et la difficulté d'emprunter pour rénover et/ou payer son classement... etc etc etc

Il est grand temps que ce réservoir d'emplois bénéficie d'une grande politique pour créer une dynamique qui ferait de la France le réel 1er pays touristique mondial ( en nombre de nuitée ,  en marge, en emplois etc... )